• Tempête dans un verre d’eau | 2015

Véronique Sanson vs Marina Kaye ?
 
Le 23 octobre dernier, dans un café du 8e arrondissement au Tabac des Musées avenue Pierre 1er de Serbie pour être exact Véronique Sanson discute avec deux journalistes des Inrocks, dont la rédac’chef. Comme à son habitude lorsquelle se sent en confiance, elle oublie vite quil sagit en fait d'une interview (destinée à n’être publiée quen ligne) et fustige tranquillement, au détour d’une question, les artistes français qui chantent en anglais. C’est un des chevaux de bataille qu’elle adore enfourcher ce qu’on ne peut décemment pas reprocher à celle dont on a d’emblée salué l’incroyable talent à faire swinguer la langue française. [En revanche, on peut rester pantois devant le titre de larticle en question au moment où Véronique s’apprête à recevoir une médaille à l’Académie Française, mais c’est un autre débat…]
La veille, elle a enregistré lémission Du côté de chez Dave, avec, assise à sa droite, Marina Kaye, Marseillaise de 17 ans qu’elle a découverte à cette occasion (et elle nest pas la seule). Son nom lui revient et elle la cite tout naturellement comme un exemple concret de ce qui la choque (alors même qu’on l’a vue, du plateau, apprécier sa reprise de Nina Simone).
Un nom cité dans un article qui fait une page entière, on aurait pu en rester là. Mais cétait sans compter sur les grands journalistes d’investigation que sont les fines plumes de ChartsinFrance, spécialistes de la fonction copié-collé et de la tempête dans un verre deau.
Le principe est archiconnu, mais il fait encore recette : on vous tire une phrase de son contexte, on trouve un titre bien accrocheur – qui prête en l’occurrence à Véronique une intention réelle de critiquer Marina Kaye – et le buzzzzzzz est lancé ! Si on trouve une photo de Véronique l’air en colère ou méprisant, c’est encore mieux ! Et surtout, en cliquant sur nos pages, n’hésitez pas à regarder nos annonceurs ! Ah, les braves gens…
À ce stade, Marina Kaye n’a peut-être pas eu vent de l’interview des Inrocks ni du gros titre on pourrait même dire grossier de ChartsinFrance. Un journaliste va se charger de la mettre au parfum (de scandale) en l’interviewant pour Le Dauphiné Libéré. Blessée, elle réagit avec précipitation – et l’arrogance de son jeune âge. En gros, elle se fiche de ce que peut dire une “chanteuse connue d’antan”.
Là encore, on aurait pu en rester là… Mais comme il n’y a pas grand chose à se mettre sous la souris en ce moment, voilà que rappliquent les Voici, Closer, Gala jusqu’au Figaro et même Paris Match. Plus de 40 occurrences au moment où j’écris ces lignes ! À ce stade, on attend avec impatience une allocution du pape François



Mais c’est sur Twitter que volent le plus bas les pires noms d’oiseau… Que dire à ceux qui sortent les armes dès qu’on leur désigne une victime sinon peut-être de rechercher la signification du mot manipulation dans un dictionnaire (même en ligne), et surtout de toujours retourner à la source d’une information avant de réagir bovinement ?
Heureusement, dans quelques temps, tout le monde sera passé à autre chose… Et surtout, Véronique et Marina Kaye pourront à nouveau se croiser et lever ensemble les yeux au ciel en pensant à toute cette énergie perdue. Parce que pendant ce temps-là, il se passe tout de même des choses infiniment plus graves


  
Update 21 novembre 2015. Sous une poussive tentative de relancer la polémique à travers la vidéo d’une interview de Marina Kaye pour une sous-chaîne en mal de buzz, trouvé avec plaisir ce commentaire du père de la chanteuse :
 

1 commentaire:

  1. Il est vrai que les plumitifs de Charts In France ont une vision bien à eux des sujets qu'ils développent ..

    RépondreSupprimer